Ressources humaines
UQAM › RH ›  Personnel administratif et de soutien ›  Retraite graduelle
Retraite graduelle  

Retraite graduelle sur 2 ans

pour le personnel de soutien (SEUQAM)

 

 

 

Ce programme permet à l’employé de réduire sa tâche de travail de 50%, pendant deux ans, en maintenant sa rémunération et ses conditions de travail à 100%, à l’exception de l’accumulation de ses jours de vacances de la banque congé personnel et celle des congés de maladie, qui sont calculés ou sont octroyés au prorata du temps travaillé. À l’issue de ce programme, l’employé quitte pour une retraite définitive. La retraite graduelle doit être complétée au plus tard à l’âge de soixante-cinq ans.

 

Ce programme sur deux ans, permet également au gestionnaire le remplacement de l’employé pendant ses période de ‘’congé de graduelle’’, dans le respect des mesures de non-remplacement édictées par l’Université. Ainsi, l’employé peut travailler 6 mois et être en congé 6 mois pour chacune des deux années que dure le programme. Le premier 6 mois doit obligatoirement être une période travaillée.

 

L’employé peut aussi travailler 3 jours une semaine et 2 jours la suivante. Ce sont là les deux principales variantes observées. Quel que soit la répartition travail / congé retenue, l’important est que l’employé doit être réputé au travail (y incluant les jours où il écoule ses vacances) 130 jours par année. En effet, une année étant de 260 jours (26 cycles de 10 jours), 50% représente 130 jours. Soit 260 jours au total sur deux ans (52 cycles de 10 jours x 50%).

 

D’autres modalités peuvent être acceptées, en autant que celles-ci respectent les normes décrites dans le présent document et reçoivent l’aval des Ressources humaines.

 

Mise à jour
DRG
20 janvier 2015


 
spacer